10ème bande-annonce: Grâce à Dieu de François Ozon! Activités de compréhension orale à pratiquer en autonomie et corrigé… Idéal pour parler de CINÉMA avec cours-de-français-en-ligne!

Découvrez la dixième bande-annonce: Grâce à Dieu de François Ozon!

Activités de compréhension orale à pratiquer en autonomie et corrigé… Idéal pour parler de CINÉMA avec cours-de-français-en-ligne!

1/- Regarder la bande-annonce du film:

2/- Complétez avec les formes verbales qui manquent.

■ Je m’appelle Alexandre Guérin, père de cinq enfants.
Je …………………………………..   il y a un mois par hasard que le Père Preynat
est revenu sur la région de Lyon, comme avant.
□ Il t’a vu.
■ Oui, je …………………………………..
Pourquoi cet homme ………………………………….. -t-il encore d’enfants?■ Les samedis après-midi, il m’emmenait dans le local photo de la paroisse.
Il me disait: ‘C’est notre secret.’
– Je suis horrifié par ce que vous me ………………………………….. .
■ Enfin, moi, ce que j’ …………………………………..   c’est une sanction de l’Église
à son encontre.
– Je …………………………………..   être clair avec vous. Le Père Preynat restera toujours prêtre.

■ Vous avez une idée d’autres victimes qui pourraient témoigner?
□ Mais je suis sûre qu’il en ………………………………….. .

□ Et il y …………………………………..   une plainte qui a été déposée contre Preynat.
● Putain, c’est pas vrai. Mais regarde, il ………………………………….. encore avec des gosses. Je croyais qu’il était mort.
Il va falloir faire quelque chose.

◊ Il …………………………………..   réunir d’autres victimes.

○ Et j’attends depuis toujours ce moment… que je puisse enfin tout raconter moi aussi.
■ Et c’est important.

– Est-ce que vous …………………………………..   porter plainte contre Bernard Preynat?
■ Oui, je …………………………………..   plainte.

– Nous …………………………………..   confrontés à des faits anciens et grâce à Dieu, tous ces faits sont prescrits.

Oh! Non!

– Vous ………………………………….. compte de la violence de ce que vous venez de dire?
Grâce à Dieu… ça ………………………………….. dire ‘heureusement’?

◊ Moi, je voudrais vous dire que je ne …………………………………..   pas ça contre l’Église, mais pour l’Église.

○ Maman tu …………………………………..   là, un jour en sortant du catéchisme, je t’avais dit que Preynat m’avait embrassé?

□ Pourquoi vous n’étiez pas allé voir la police?
○ Peut-être qu’on aurait dû.

□ Ça …………………………………..   plus de trente ans, Alexandre.
■ Maman, il ………………………………….. d’aujourd’hui. Du Père Preynat qui est toujours en contact avec des enfants.
□ Tu ………………………………….. toujours été doué pour remuer la merde.

– Tu n’as pas le monopole de la souffrance. Il n’y a pas que toi qui …………………………………..   ici.
◊ Ah, la vérité qui …………………………………..   enfin. Eh, bien bravo.
– La vérité c’est que tu nous …………………………………..   avec tes histoires de curé. Les parents ne ………………………………….. que de ça, jour et nuit. Tout a toujours tourné autour de toi avec tes putains de problèmes.

○ Moi, j’ai rien construit, hein. Pas de famille, pas de boulot.
– Mais, il ………………………………….. de faire quelque chose de ta vie…
○ Mais justement c’est ça ma vie! Tu ………………………………….. La parole libérée, c’est ça. Tu ne ………………………………….. rien en fait, hein.

– Mais pourquoi tu …………………………………..   tout ça, papa?
■ Pour que ce que j’ai subi ne se reproduise plus.
Et puis, pour vous. S’il vous …………………………………..   quelque chose, vous saurez maintenant qu’il ne faut pas avoir peur de parler.