Sélection 10 AUDIOBOOKS GRATUITS pour ce mois de MAI 2019… idéal pour l’apprentissage du français!

Vous allez retrouver ma sélection de livres audio pour ce mois de MAI 2019.

2

Quoi de mieux pour apprendre le français avec la littérature française et où que vous soyez.

Le père Goriot

Honore de Balzac
1.jpg
Le Père Goriot est un roman d’Honoré de Balzac, écrit en 1834, dont la publication débute dans la Revue de Paris et qui paraît en 1835 en librairie. Il fait partie des Scènes de la vie privée de la Comédie humaine. Le Père Goriot établit les bases de ce qui deviendra un véritable édifice : la Comédie humaine, construction littéraire unique en son genre, avec des liens entre les volumes, des passerelles, des renvois.

À se tordre

Alphonse ALLAIS

2.jpg

Alphonse Allais se considérait comme un auteur pour commis voyageurs. On n’a cessé de colporter ses bons mots, du calembour épais (Monsieur Lecoq-Hue) aux réflexions cyniques (‘ à la suite d’une chute de cheval,j’avais perdu tout sens moral’), en passant par les considérations absurdes (‘ Angéline rappelait d’une façon frappante La Vierge à la chaise de Raphaël, moins la chaise’). C’était pourtant un ‘grand écrivain’ qui ‘créait à chaque instant’ (Jules Renard). André Breton a rendu justice à son ‘humour noir’, tandis qu’Umberto Eco l’a étudié comme l’un des maîtres du récit. En publiant ‘A se tordre’, son premier recueil, une collection de ‘classiques’ le fait entrer dans le Panthéon des Lettres et le consacre premier comique du XIXème siècle.

« Alphonse Allais, maître de l’humour noir et du canular, expert dans l’art de pousser la logique de l’absurde jusqu’à l’éclat de rire, a été l’écrivain le plus fantaisiste de la Belle Époque et le précurseur d’auteurs comiques célèbres comme Georges Courteline ou Pierre Dac. A se tordre, comme son nom l’indique, n’est évidemment pas un recueil de nouvelles tristes ! « Vous êtes malade, votre médecin arrive. Il vous palpe, vous ausculte, vous interroge, tout cela en pensant à autre chose. Son ordonnance faite, il vous dit: « Je repasserai », et – vous pouvez être tranquille – il repassera, jusqu’à ce que vous soyez passé, vous, et trépassé. (…) Si vous résistez longtemps à la maladie et surtout aux médicaments, le bon docteur se frotte les mains, car ses petites visites font boule de neige et finissent par constituer une somme rondelette. Une seule chose l’embête, le bon docteur : c’est si vous guérissez tout de suite. Alors il trouve encore moyen de faire son malin et de vous dire, avec un aplomb infernal : – Ah! ah ! je vous ai tiré de là !  »

Alcools

Guillaume APOLLINAIRE

3.jpg

Ce recueil, qu’Apollinaire mit 16 ans à élaborer, annonce la quête de modernité, de jeu avec la tradition, de renouvellement formel de la poésie de l’auteur. Alcools est un recueil pluriel, polyphonique, qui explore de nombreux aspects de la poésie, allant de l’élégie au vers libre, mélangeant le quotidien aux paysages rhénans dans une poésie qui se veut expérimentale, alliant une presque perfection formelle et une grande beauté à un hermétisme, un art du choc, de l’électrochoc, qui valut à Apollinaire d’être qualifié de mystificateur. Alcools montre le poète déchiré par ses ruptures amoureuses (avec Annie Playden, avec Marie Laurencin), ruptures qui résonnent au travers de poèmes tels que Mai, Les Colchiques et, surtout, La Chanson du mal-aimé.

POUR TÉLÉCHARGER LE LIVRE AUDIO cliquer ici

 

L’ Art d’être grand-père

Victor HUGO

4.jpg

L’Art d’être grand-père est un recueil de poèmes que Victor Hugo a publié en 1877.

À la suite de la mort de son épouse Adèle Foucher en 1868, puis d’un de ses fils, Charles Hugo, en 1871, Victor Hugo prend en charge l’éducation de ses deux petits-enfants Georges et Jeanne Hugo. Après avoir goûté le bonheur d’être grand-père en exil à Vianden en 1871, il accueille les enfants et leur mère à Guernesey l’été 1872, et s’installe avec eux à Paris en 1874. C’est au cours de cette période qu’il écrit plusieurs poèmes illustrant les comportements et l’innocence reliée à ses petits-enfants.

En 1881, une chanson est publiée, reprenant le titre du recueil de poèmes. Parole de Villemer et musique d’Edmond Lonati.

POUR TÉLÉCHARGER LE LIVRE AUDIO cliquer ici

 

Boule de suif

Guy de MAUPASSANT

5.jpg

« Boule de Suif […] est un chef-d’œuvre », écrit Gustave Flaubert. Même si ce n’est pas la première nouvelle de Guy de Maupassant, c’est le récit qui l’a imposé comme un maître. D’abord parue dans le recueil collectif des soirées de Médan, l’histoire, inspirée d’un fait divers, se déroule pendant la guerre de 1870 : dix personnes fuyant Rouen envahie par les Prussiens ont pris place dans une diligence. Parmi elles, Élisabeth Rousset, prostituée surnommée jadis « Boule de Suif » à cause de son embonpoint, se donnera à un officier prussien pour sauver les autres voyageurs qui pourtant la méprisent. L’espace clos de la diligence fait ressortir les faiblesses de ces personnages de différents milieux sociaux (nobles, bourgeois, commerçants, religieux, populaire) confrontés au malheur des vaincus : fausseté et bassesse se révèlent alors. Les thèmes évoqués dans ce cadre de la guerre sont l’obsession alimentaire, le sentiment de la liberté perdue, la crainte de l’occupant et surtout l’hypocrisie de la société de l’époque.

POUR TÉLÉCHARGER LE LIVRE AUDIO cliquer ici

 

Carmen et la Vénus d’Ille

Prosper MÉRIMÉE

6.jpg

« Carmen » est peut-être l’œuvre la plus célèbre de Prosper Mérimée et la plus populaire, grâce à l’opéra du compositeur français Georges Bizet. Le brigadier Don José, chargé de conduire en prison la bohémienne Carmen, cède à son charme et la laisse s’enfuir. Il est puni et dégradé. Pour l’amour de Carmen, il quitte l’armée et devient contrebandier, brigand, bientôt assassin. Mais Carmen, lasse de sa jalousie, s’éprend d’un toréador… Un conte d’amour et de mort aux dimensions mythiques. « La Vénus d’Ille » est publié dans un recueil de nouvelles. Au Pays basque, un dilettante passionné d’antiquités a trouvé, dans son jardin, une très belle Vénus en cuivre. Les habitants du village en ont peur comme d’une idole malfaisante. Leurs craintes vont se révéler fondées…

POUR TÉLÉCHARGER LE LIVRE AUDIO cliquer ici

Le Cid

Pierre CORNEILLE

7.jpg

Don Rodrigue et don Sanche, jeunes seigneurs de la cour de Fernand ou Ferdinand Ier, roi de Castille en 1033, sont épris tous deux de Dona Chimène, fille de D. Gomès, seigneur de la même cour. Rodrigue est préféré par Chimène ; D. Diègue, homme âgé et père de Rodrigue, doit demander à D. Gomès la main de sa fille pour son fils. Mais le jour même le roi vient de choisir D. Diègue pour gouverneur de l’infant de Castille. D. Gomès prétendait à ce poste. Il est jeune, dans la force de l’âge, plein d’ardeur ; tandis que son rival, accablé d’années, ne pouvait invoquer que des services passés. Il se laisse aller contre D. Diègue à quelques paroles de jalousie. Ce dernier cherche à le calmer, lui manifeste le désir d’unir leurs deux maisons, et lui demande pour Rodrigue la main de Chimène. D. Gomès refuse avec une modestie ironique, et revient sur la préférence que le roi a donnée à D. Diègue. Des paroles d’aigreur sont échangées, et D. Diègue en vient à dire à D. Gomès que s’il n’a pas été nommé gouverneur du prince, c’est qu’il n’était pas digne de ce haut emploi. À ce mot, D. Gomès ne peut contenir sa colère, et donne un soufflet à D. Diègue. Le vieillard outragé met les armes à la main pour venger son affront ; mais, accablé par l’âge, sa force le trahit, et il est désarmé. Alors il a recours à son fils, et lui demande de le venger. D. Rodrigue, bien qu’adorant Chimène, comprend que son amour doit être sacrifié à l’honneur de son père ; il n’hésite pas : il va provoquer D. Gomès, et le tue dans un combat singulier. Dès que Chimène apprend cette funeste nouvelle, elle renonce à son mariage pour ne plus songer qu’à obtenir justice contre Rodrigue. Elle vient la demander au roi, qui lui répond que sa demande sera délibérée en plein conseil.

POUR TÉLÉCHARGER LE LIVRE AUDIO cliquer ici

 

Cinq semaines en ballon

Jules VERNE

8.jpeg

Le roman est publié en édition in-18 le et a pour sous-titre Voyage de découvertes en Afrique par trois Anglais. La grande édition in-8o est mise en vente le .

Il s’agit du premier roman de Verne édité par Pierre-Jules Hetzel après le refus du Voyage en Angleterre et en Écosse. Verne y met au point les « ingrédients » de son œuvre à venir, mêlant avec habileté une intrigue féconde en aventures et en rebondissements de toutes sortes et des descriptions techniques, géographiques et historiques. Le livre fait un bon résumé des explorations du continent africain, à cette époque encore incomplètement connu des Européens mais sillonné par les explorateurs qui veulent en découvrir les secrets.

POUR TÉLÉCHARGER LE LIVRE AUDIO cliquer ici

 

La Commune

Louise MICHEL

9.jpg

En 1898, Louise Michel achève la rédaction de son histoire de la Commune : « Écrire ce livre, annonce-t-elle au lecteur, c’est revivre les jours terribles où la liberté nous frôlant de son aile s’envola de l’abattoir ; c’est rouvrir la fosse sanglante où, sous le dôme tragique de l’incendie, s’endormit la Commune belle pour ses noces avec la mort, les noces rouges du martyre. Dans cette grandeur terrible, pour son courage à l’heure suprême lui seront pardonnés les scrupules, les hésitations de son honnêteté profonde. » Quelque vingt-cinq années après les événements, cette figure de la Commune de Paris n’a pas perdu de sa fougue.
Dans ce récit passionné, elle raconte, jour par jour, les épisodes de ce drame qui lui valurent d’être emprisonnée puis déportée pendant près de dix ans en Nouvelle-Calédonie. La richesse et la précision de ses informations font de ce texte un document exceptionnel sur la Commune et ses acteurs. De plus, ses qualités stylistiques et la force de son écriture élèvent ce témoignage émouvant au rang des grands classiques de notre littérature politique.

POUR TÉLÉCHARGER LE LIVRE AUDIO cliquer ici

 

Dictionnaire des idées reçues

Gustave FLAUBERT

10.jpg

Le Dictionnaire des idées reçues ou Catalogue des opinions chics est un ouvrage littéraire inachevé de Gustave Flaubert qui regroupe sous forme de dictionnaire des définitions et aphorismes de son imagination. Les thèmes sont des plus variés, mais certains sont récurrents comme ceux de l’hygiène et de la santé, la pudibonderie, les lieux communs et les poncifs esthétiques, ainsi que des sujets d’indignation futiles. Flaubert utilise souvent l’infinitif à valeur d’impératif impersonnel, ce qui donne à son Dictionnaire des allures de parodie de manuel de bonne conduite en société.

POUR TÉLÉCHARGER LE LIVRE AUDIO cliquer ici