Vous allez retrouver les sorties de l’éditeur le Livre de Poche pour ce mois de NOVEMBRE 2018…

rentree litteraire 2018

Quoi de mieux pour apprendre le français à moindre prix avec la littérature française!

Inhumaines

Philippe Claudel
1.jpeg
Nous sommes devenus des monstres. On pourrait s’en affliger. Mieux vaut en rire.

Un soir de décembre

Delphine de Vigan
2.jpeg

« Un livre peut-il porter à ce point la trace d’une femme ? Peut-on écrire seulement pour ça, pour se rapprocher de quelqu’un ou – de manière plus juste – pour l’attacher à soi ? »

Lorsqu’il écrit son premier roman, Matthieu Brin, quarante-cinq ans, est marié, père de deux enfants et mène une vie confortable. Et puis c’est le succès, les éloges, les lettres d’admirateurs. Parmi ces lettres, celles d’une femme qu’il a aimée et qu’il croyait avoir oubliée…

Sous la plume intimiste et saisissante de Delphine de Vigan, Un soir de décembre raconte l’histoire d’une faille soudaine dans l’existence d’un homme, d’un moment de fragilité où les certitudes s’estompent, où le passé ressurgit et où la mémoire se recompose.

LIRE UN EXTRAIT

Les nouveaux Amants

Alexandre Jardin
3.jpeg
Anne était devant lui, magnifique. Mais il ne la voyait pas. Sa beauté ne lui racontait rien. Elle était un repos, et non plus une destination.

Roses de Tonnerre, elle, croyait aux voyages. Elle lui offrait le grand large, la promesse d’un amour affranchi de la réalité dans un univers enchanté ou rien, absolument rien, ne serait impossible.

Peut-on esquiver la passion, cette douleur merveilleuse qui procure un bonheur invivable ?…

Et si les « nouveaux amants » étaient finalement ceux qu’on n’attendait pas ?

Mort sur le tage

Pedro Garcia Rosado

Myriam Benarroch (Traductrice)

4.jpeg

La nuit tombe sur le Tage. Une certaine nervosité règne sur les berges du fleuve. Des silhouettes s’agitent. On entend des cris, des coups. Un corps bascule dans les eaux sombres sous le regard discret d’une ombre rampante. Un immigrant russe au nom de guerre, Oulianov, ex-agent du KGB, puis ex-prisonnier à Lisbonne, sera contraint de conduire la bataille la plus difficile de sa vie lorsqu’il mènera sa propre enquête pour retrouver sa sœur disparue.

Un portrait au vitriol de la ville de Lisbonne où défilent la jet-set des beaux-quartiers, des fonctionnaires municipaux corrompus et des policiers souvent véreux, des immigrés russes et des prostituées et, surgi des sous-sols inexplorés de la ville aux remugles fétides, un être étrange et inquiétant…

 

Un roman noir au regard aiguisé sur la société lisboète contemporaine. Télérama.

Traduit du portugais par Myriam Benarroch.

LIRE UN EXTRAIT

Les Mystères d’Avebury

Robert Goddard

Maxime Berrée (Traducteur)

5.jpeg

Été 1981, Wiltshire. Assis à la terrasse d’un café, David Umber est témoin d’un fait divers. Sur la place du village, trois jeunes enfants accompagnés de leur baby-sitter sont victimes d’une agression. Tamsin, deux ans, est enlevée par un homme qui s’enfuit à bord d’un van. Tout se passe en quelques secondes. David, comme les deux autres témoins de la scène, n’a pas le temps de réagir.
Printemps 2004, Prague. Après une histoire d’amour avortée avec la baby-sitter des enfants, David est contacté par l’inspecteur Sharp, responsable à l’époque de l’enquête. Hanté par cette affaire, celui-ci lui demande de l’accompagner en Angleterre pour faire toute la lumière sur la disparition de Tamsin. Alors que les deux hommes reprennent tous les faits, de nouvelles questions se posent sur la configuration des lieux, les témoins, la personnalité des victimes. Le drame cache encore ses secrets et ce nouvel éclairage risque d’être meurtrier.

Traduit de l’anglais par Maxime Berrée.

Adolfo Kaminsky, une vie de faussaire

Sarah Kaminsky
6.jpeg

« Le calcul est simple. En une heure, je fabrique trente faux papiers. Si je dors une heure, trente personnes mourront… »

Quand, à 17 ans, Adolfo Kaminsky devient l’expert en faux papiers de la Résistance à Paris, il ne sait pas encore qu’il est pris dans un engrenage infernal. Trente années durant, il exécutera ce méticuleux travail de faussaire. La Résistance, l’émigration clandestine des rescapés des camps, le soutien au FLN, les luttes révolutionnaires d’Amérique du Sud, les guerres de décolonisation d’Afrique, l’opposition aux dictateurs d’Espagne, du Portugal et de Grèce sont autant de combats pour lesquels il s’est engagé, au péril de sa vie. Toujours, Adolfo Kaminsky est resté fidèle à ses convictions humanistes, à sa volonté de bâtir un monde de justice et de liberté, c’est ce que transcrit la plume de sa fille, Sarah, dans ce témoignage.

LIRE UN EXTRAIT

14e péché mortel

James Patterson
Maxine Paetro

Nicolas Thiberville (Traducteur)

7.jpeg

Pour une fois, tout semble sourire aux membres du Women’s Murder Club, et en particulier à Lindsay Boxer, comblée de joie par sa petite fille et son mari. Alors qu’elles sont réunies pour fêter l’anniversaire de Claire, la légiste du groupe, l’ambiance retombe brutalement : une femme a été poignardée en pleine rue et Lindsay est appelée sur place. Tandis qu’elle mène l’enquête, une vidéo particulièrement révoltante met San Francisco en émoi. Vêtus de coupe-vent semblables à ceux des policiers, visages dissimulés derrière des masques en latex, les criminels pourraient bien compter parmi les collègues de Lindsay. La peur et la colère montent chez les habitants à mesure qu’une vague d’attaques terribles déferle sur la ville. Lindsay et ses amies vont devoir prendre tous les risques pour faire triompher la justice.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Nicolas Thiberville.

LIRE UN EXTRAIT

De l’âme

François Cheng
8.jpeg

Votre missive contient une singulière requête : « Parlez-moi de l’âme »…

Votre phrase : « Sur le tard, je me découvre une âme », je crois l’avoir dite à maintes reprises. Mais je l’avais aussitôt étouffée, de peur de paraître ridicule. Sous votre injonction, je comprends que le temps m’est venu de relever le défi…

J’écris le mot « âme », je le prononce en moi-même, et je respire une bouffée d’air frais. Par association phonique, j’entends Aum, mot par lequel la pensée indienne désigne le souffle primordial. Instantanément, je me sens relié à ce désir initial par lequel l’univers est advenu, je retrouve au plus profond de mon être quelque chose qui s’était révélé à moi, et que j’avais depuis longtemps égaré, cet intime sentiment d’une authentique unicité et d’une possible unité.

F. C.

LIRE UN EXTRAIT

Sixième du crépuscule et autres nouvelles

Brandon Sanderson

Mélanie Fazi (Traducteur)

9.jpeg

Qu’arrive-t-il lorsqu’un Empereur-Dieu accepte de dîner avec une femme tout aussi puissante que lui ? Si vous aviez la possibilité de revivre une journée, quels sombres secrets souhaiteriez-vous révéler ? Silence habite dans une forêt où les ombres ôtent la vie des malfaisants en leur sautant à la gorge… oserez-vous la traverser ? Sur une île où les prédateurs sont capables de lire dans les pensées de leurs proies, un chasseur solitaire se retrouve face à son propre cadavre… saura-t-il affronter les périls durant son voyage ? Lift est une redoutable voleuse, mais prendra-t-elle le risque de s’opposer à l’Ombre qui hante ses pas et semble vouloir s’attaquer à ses semblables ?

Soutenu par une presse dithyrambique et récompensé par de nombreux prix, Brandon Sanderson s’est imposé depuis plus de dix ans comme l’un des maîtres de l’Imaginaires avec notamment ses séries Fils-des-Brumes et Les Archives de Roshar. À travers ces cinq novellas, il déploie de nouveau son talent de conteur exceptionnel et emmène ses lecteurs dans des univers inventifs et captivants.

Ce volume contient :

Parfait État
Instantané
Des ombres pour Silence dans les Forêts de l’enfer
Sixième du Crépuscule
Dansecorde

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Mélanie Fazi.

LIRE UN EXTRAIT

Cette terre promise

Erich Maria Remarque

Bernard Lortholary (Traducteur)

11

« J’étais dans l’île d’Ellis Island, c’était l’été 1944, et devant mes yeux j’avais New York. »

Ludwig Sommer a vu son père faire assassiner par la Gestapo. Après un long périple à travers l’Europe, le jeune Allemand, pourchassé par les nazis, a enfin rejoint les États-Unis. Son permis de séjour en poche, il part à la découverte de cette terre promise dont les richesses semblent inépuisables. Mais la guerre et ses blessures, toujours vivaces, rendent difficiles les nouveaux départs.

Dans cet ultime roman, laissé inachevé à sa mort en 1970, l’auteur d’À l’ouest rien de nouveau brosse le portrait d’une communauté d’exilés tout en offrant une réjouissante satire de la société américaine.

LIRE UN EXTRAIT

Examens d’empathie

Leslie Jamison

Emmanuelle Aronson (Traductrice)

11.jpeg

Comment éprouve-t-on la douleur de l’autre ? Peut-on ressentir sa souffrance ? En se confrontant à la douleur – la sienne et celle d’autrui, simulée ou réelle –, Leslie Jamison découvre la nécessité pressante, personnelle et culturelle de l’empathie, qui, comme elle le rappelle, relève du choix et de l’effort. À partir d’expériences vécues, elle explore la question en étendant son champ de curiosité bien au-delà de son cas particulier – sa pratique d’actrice médicale (payée pour feindre des symptômes que les étudiants en médecine doivent diagnostiquer), son agression, son avortement, les malades imaginaires, les prisonniers, les gangs de los Angeles, la téléréalité… Avec grâce et humilité, la jeune essayiste et romancière américaine interroge une dimension essentielle de notre rapport à nos semblables qui nous parle de nous-mêmes.

LIRE UN EXTRAIT

L’Opium du ciel

Jean-Noël Orengo
12.jpeg
«Autrefois disent certains préhistoriens, les Déesses régnaient sur le monde et ce monde vivait aux rythmes de leurs cycles, où alternaient les âges d’or et les âges sombres. Puis s’imposa un dieu patriarcal et jaloux.Des millénaires plus tard -aujourd’hui -, Jérusalem, un drone conscient et parlant, vole indéfiniment autour du globe, solitaire et contemplatif. Des circonstances de sa fabrication à son accès à la vie, de la France au Moyen-Orient et à l’Inde, il nous entraine dans une exploration magistrale de notre époque, ivre de passions identitaires et religieuses. Et si tout avait commencé par le meurtre des Déesses ? Et si nous étions au début d’un nouvel âge sombre ? Conte mêlant archéologie, science-fiction et actualité, L’Opium du ciel est à la fois le plus contemporain des romans sur nos sociétés technicisées et la plus érudite des méditations sur un pan oublié de l’histoire des hommes : quand Dieu était une femme. »

De Profundis

Emmanuelle Pirotte
13.jpeg

Bruxelles, dans un avenir proche. Ebola III a plongé l’Europe dans le chaos : hôpitaux débordés, électricité rationnée, fanatismes exacerbés. Roxanne survit grâce au trafic de médicaments et pense à suivre le mouvement général : s’ôter joyeusement la vie. Mais son ex-mari succombe au virus, lui laissant Stella, une fillette étrange dont elle ne s’est jamais occupée. Quand une bande de pillards assassine sa voisine, Roxanne part pour un hameau oublié, où l’attend une ancienne maison de famille. La mère et la fille pourront-elles s’adapter à ce mode de vie ancestral et à cette existence de recluses ?

De profundis est un roman hors normes, une plongée en enfer, doublée d’une fabuleuse histoire d’amour.

LIRE UN EXTRAIT

Espace lointain

Jaroslav Melnik
14.jpeg

À Mégapolis, tous naissent aveugles. Les habitants dépendent de capteurs électroacoustiques, et le verbe « voir » ne fait plus partie du vocabulaire. Jusqu’au jour où Gabr recouvre la vue. Terrifié par ce qu’il prend pour des hallucinations, il se rend au ministère du Contrôle, où on lui diagnostique une psychose de l’ « espace lointain ». Et si ce qu’il percevait était en fait la réalité ? Sa rencontre avec Oks, le chef d’un groupe révolutionnaire, va confirmer les intuitions de Gabr. Tiraillé entre la violence des terroristes et celle d’un système millénaire, trouvera-t-il sa propre voie pour accéder à l’« espace lointain » et à la liberté ?

Avec cette dystopie orwellienne, Jaroslav Melnik offre la métaphore puissante d’un monde prêt à sacrifier la vérité pour la sécurité. Mais peut-on vivre dans le mensonge ?

LIRE UN EXTRAIT

La Feinte de l’attaquant (Le Mercato d’hiver, Tome 3)

Philip Kerr

Johan-Frédérik Hel Guedj (Ecrivain)

15.jpeg

Scott Manson, ancien entraîneur du club de London City, cherche du travail. Malgré quelques entretiens d’embauche en Écosse, à Nice et à Shanghai, le cœur n’y est pas : son club et ses joueurs lui manquent. Aussi, lorsque Barcelone fait appel à ses talents de détective pour retrouver Jérôme Dumas, la nouvelle pépite du football mondial, Scott y voit l’occasion de passer à autre chose.

Récemment transféré du PSG, le joueur ne s’est jamais présenté à l’entraînement. S’est-il enfui ? A-t-il été kidnappé ? Est-il seulement vivant ? Scott a un mois pour retrouver sa trace.

La Feinte de l’attaquant, troisième et dernier tome de la série Scott Manson, nous entraîne dans les coulisses du football international, où la tromperie et l’argent taclent souvent le beau jeu.

LIRE UN EXTRAIT

À côté, jamais avec

Jean-Marc Parisis
16.jpeg

Décor principal : une petite ville dans les années 1960-1970, son vieux bourg, ses pavillons à l’américaine tout neufs et, en lisière du bois, ce sinistre bâtiment qu’on appelait le Foyer. Personnages : les copains, les parents, le camp des adultes, quelques filles, et l’ami Bruno, l’enfant absolu. Fil rouge : des extases, des angoisses, des apparitions, des échos. Le tout écrit sous la dictée du son et de la vision. Je n’ai rien inventé, je me suis souvenu. Aucune nostalgie. Je pointe seulement une île engloutie.

Jean-Marc Parisis

LIRE UN EXTRAIT

Le Paradis perdu de Mercury

Brad Watson

Jacques Tournier (Ecrivain)

17.jpeg

Finus Bates est tombé amoureux de l’élégante Birdie Wells un jour de 1917 où il l’a vue faire la roue, toute nue au milieu des arbres, aux environs de Mercury, petite ville endormie du Mississippi. Il a continué de l’aimer quatre-vingts ans durant : pendant leurs mariages respectifs, au moment de la mort mystérieuse et prématurée de Earl, le mari volage de Birdie.

Somptueuse peinture d’une passion toujours vive, d’affrontements conjugaux et de compromis, de l’âge qui vient, Le Paradis perdu de Mercury dépeint brillamment les tourments et les bonheurs de l’existence.

LIRE UN EXTRAIT

Paname underground

Johann Zarca
18.jpeg
Love Hôtel de la rue Saint-Denis, Afghans du square Villemin, Belleville des lascars, la Chapelle des toxicos, backroom sordide de Montparnasse, QG des fachos de la rive gauche, combats clandestins à porte d’Aubervilliers… Où s’arrête le réel, où commence la fiction ? Alors que l’auteur enchaîne les rencontres et les substances pour raconter le off de la capitale, il est victime d’une tentative de meurtre. La virée se transforme en spirale de défonce et de vengeance.

Une heure de ténèbres

Michele Rowe

Esther Ménévis (Traductrice)

19.jpeg

Nuit noire sur Le Cap. Le monde entier se mobilise contre le réchauffement climatique en éteignant les lumières pendant une heure. À la faveur de l’obscurité, une vague de violence déferle aux abords de la ville. Une mère et son bébé sont portés disparus. Prise d’otages ? Règlement de comptes ? Banale délinquance ? Chargée de l’enquête, Persy Jonas, inspectrice native d’un township, fait alliance avec Marge Labuschagne, psychologue et ex-profileuse issue des quartiers blancs sécurisés. Tout les sépare. Pourtant, ensemble, elles vont devoir élucider une affaire aux ramifications beaucoup plus complexes qu’il n’y paraît.

Terres confisquées par les Afrikaners, promoteurs véreux, gangs criminels et politiciens corrompus : après Les Enfants du Cap, couronné par le prestigieux Debut Dagger Award, Michèle Rowe poursuit sa plongée saisissante au cœur d’un pays rongé par des années d’apartheid.

Traduit de l’anglais (Afrique du Sud) par Esther Ménévis.

LIRE UN EXTRAIT

Peur Panique

Jeffery Deaver

Pierre Girard (Ecrivain)

20.jpeg

Un début d’incendie dans une salle de concert, des issues de secours bloquées et une foule entière qui panique. Dans l’hystérie collective, l’homme retrouve son état animal et, face à la mort, le chacun pour soi l’emporte. Kathryn Dance, agent spécial et experte en langage du corps, travaille pour le California Bureau of Investigation. Mise à l’écart après avoir laissé s’échapper un chef de gang criminel, elle est sommée d’enquêter sur la tragédie de Solitude Creek, là où une centaine de fans se sont retrouvés piégés et d’où certains n’ont pu sortir vivants. Tout porte à croire que c’est un accident, mais Kathryn est persuadée du contraire. Et lorsqu’un événement similaire a lieu quelques jours plus tard, une véritable chasse à l’homme commence.

Jeffery Deaver tisse un thriller puissant, dérangeant, où s’expriment nos peurs les plus primitives.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre Girard.

LIRE UN EXTRAIT

Louis XIII et Richelieu, la Malentente

Simone Bertière
21.jpeg
Louis XIII régnait, Richelieu gouvernait. Au sortir d’un demi-siècle de guerres de Religion et après deux régicides, la France du début du XVIIe siècle, encore à demi-féodale, avait besoin d’une remise en ordre. Louis XIII et Richelieu entreprirent, non sans rencontrer de violentes résistances, d’en faire un grand pays moderne à vocation européenne. S’ils étaient d’accord sur les objectifs, leur collaboration, mal commencée, resta grevée de défiance. Ils ne se sont jamais aimés, ils ont fini par se haïr. Politiquement complémentaires, le roi et son génial serviteur ne pouvaient se passer l’un de l’autre, tout en supportant mal cette dépendance. Avec son talent de conteuse, sa verve et l’humour qu’on lui connaît, Simone Bertière explore la manière dont les deux hommes vécurent concrètement cette relation tumultueuse.

Décembre (Calendar Girl, Tome 12)

Audrey Carlan

Robyn Stella Bligh (Traducteur)

22.jpeg

Thanksgiving arrive avec son lot de nouvelles. Wes a survécu à l’enfer ; Mia et lui se sont retrouvés, plus amoureux que jamais. Son nouveau travail à Century Production envoie Mia à New York pour interviewer des stars, ce qui n’est pas compliqué puisqu’elle s’est fait, ces derniers mois, un nombre incroyable d’amis célèbres. Elle contacte Mason Murphy, le joueur de base-ball, et Anton Santiago, le Latin Lover. Et la jeune femme passe le dîner de Thanksgiving en famille, avec tous ceux qu’elle aime, même s’il y a toujours une place vide autour de la table… celle de son père.

12 MOIS – 12 HOMMES – 12 VILLES

MIA RELEVERA-T-ELLE SON INCROYABLE DÉFI ?

La série culte aux 15 millions de lecteurs, déjà publiée dans 32 pays, vendue à la chaîne ABC (et qui sera produite par les producteurs de Gossip Girl).

LIRE UN EXTRAIT